Mesurer l’affluence

Affluences informe aujourd’hui sur le temps d’attente et le taux d’occupation de plus de 800 établissements partenaires en France et en Europe.

Mais concrètement, comment fait-on pour vous proposer cette information en temps réel ?

Pour répondre à cette question, on vous propose une série d’articles décrivant les grands principes techniques qui nous permettent de vous proposer l’affluence de vos établissements favoris en commençant par la première étape :

La mesure.

Si l’établissement possède déjà un système de mesure, nous nous interfaçons avec celui-ci en fonction des contraintes techniques qui s’imposent.

En effet, si les informations sont disponibles à distance via une interface web (API privée ou publique, broker MQTT, …), nous les récupérons directement via cette interface depuis nos serveurs à intervalle régulier.

En revanche, si ces informations ne sont disponibles qu’en local pour des raisons de sécurité par exemple, nous installons un connecteur logiciel (développé en C#) qui s’occupe d’interroger la source de données en local et de nous les transmettre à intervalle régulier. Cette approche nous permet d’être compatible avec plus de 30 systèmes différents !


Si l’établissement ne possède pas de système permettant de mesurer l’affluence, nous installons notre propre matériel en fonction de l’information souhaitée et des contraintes d’installation.

Pour connaître le temps d’attente, nous installons, par exemple, notre capteur vidéo autonome. Celui-ci embarque de l’intelligence artificielle pour détecter automatiquement les files d’attente et nous remonter uniquement le temps estimé via le réseau 4G.

Capteur vidéo autonome

Pour connaître le taux d’occupation, nous utilisons des compteurs infrarouge autonomes pour les points de passage étroits ou des compteurs vidéo 3D pour les points de passage plus larges ou plus fréquentés. En comptant les entrées et sorties de chaque point d’accès d’un établissement, nous pouvons ainsi en déduire le nombre de personnes présentes et ainsi le taux d’occupation en temps réel !

Toutes ces mesures remontent ensuite sur nos serveurs.

Les systèmes étant hétérogènes, nous stockons les données brutes de chaque type de capteur sur des bases différentes afin de conserver un maximum d’information propre à chacun d’entre eux avant de les homogénéiser pour les traiter efficacement.

Mais ça, nous l’aborderons dans un prochain volet de cette série !